Résultats

Commission responsabilités:

L’Autriche-Hongrie a une responsabilité dans le déclenchement de la guerre mais celle de l’Allemagne est la plus forte.
Par conséquent l’armée allemande sera limitée à 60 000 soldats, sa flotte privée de cuirassés ne pourra se composer que de navires d’un tonnage inférieur à 5000 tonnes, pour la sécurité des côtes au maximum. Elle ne pourra disposer que d’un seul avion militaire et de 90 canons. Les chars d’assaut lui sont interdits.

L’Allemagne devra verser des réparations à la Belgique(40 milliards de marks-or sur cinq ans en dédommagement des destructions), à la France (50 milliards de marks-or pour sa reconstruction, sur 15 ans) et au Royaume-Uni (25 milliards de marks-or pour les veuves de soldats, à verser sur 50 ans).

 

Commission frontières

La France récupère l’Alsace-Lorraine mais pas le bassin de la Sarre. La Belgique reçoit les cantons de l’Est demandé. La Pologne aura un accès à la mer, mais en évitant au maximum d’y inclure des territoires de langue allemande. L’Italie ne reçoit les terres irrédentes qu’au Nord mais pas celles du long de la côte adriatique, qui intégreront le royaume des Serbes, Croates et Slovènes qui s’étend. La Roumanie s’étend au nom du souhait des habitants des territoires concernés, tandis que la Tchécoslovaquie ne recevra pas les territoires sudètes, ni ceux à forte population hongroise.

D’autre part, comme le montre la carte ci-dessous, plusieurs territoires sont soumis à un plébiscite pour déterminer de leur future appartenance.

Travail du cartographe de la commission frontières

 

Commission colonies

Le Royaume-Uni, la France, la Belgique et le Japon se sont partagés les colonies et concessions allemandes.

Dans l’ancien empire ottoman, la Syrie et le Liban sont confiés au mandat de la France, tandis que la Palestine et l’Irak sont confiées au Royaume-Uni. Néanmoins, le principe du développement d’un foyer national juif en Palestine est accepté, pour l’instant sous mandat britannique.

Les Arméniens voient leurs revendications territoriales satisfaites.

 

Commission « à l’Est »

Les alliés poursuivent leur intervention militaire contre le pouvoir bolchevik et ne reconnaissent pour l’instant pas les indépendances des territoires périphériques, à l’exception notable de l’Arménie, le génocide arménien de 1915 poussant à la création d’un Etat-Nation protégeant ce peuple. Les autres nations devront attendre pour une reconnaissance officielle, mais peuvent recevoir l’appui de troupes alliées dans leur lutte contre l’Armée rouge.

 

Commission SDN

Ont été acceptées les propositions suivantes:

  • une assemblée générale où tous les pays seraient représentés;
  • promouvoir la démocratie dans le monde;
  • développer le libre-échange;
  • multiplier les compétitions internationales sur le modèle des Jeux Olympiques;
  • créer une union des pays européens.